Oui, vous avez bien lu. Je n’y connais rien en pêche, mais je dois vous avouer que je me suis pris au jeu de cette pratique insolite ! Je vous donne mes impressions à chaud.

On est bientôt en novembre et il fait toujours beau à Marseille, j’ai donc voulu tester une nouvelle activité estivale malgré le fait que l’année touche à sa fin, et je n’ai pas été déçu du voyage ! Direction un petit étang de Marignane pour une partie de pêche à la carpe. Je vous avoue que j’ai un peu hésité avant de poster ce billet dans la section “sport” de mon blog. Pourtant, on était loin de la pêche tranquille à Papy : c’est une discipline bien plus physique et technique qu’il n’y paraît et ça change un peu du foot !

Accompagné par un professionnel, j’ai pu découvrir de nombreux éléments qui montrent que la pêche à la carpe est une affaire de passionnés et d’expérience. J’ai d’ailleurs ensuite découvert ce site de passionnés, exclusivement réservé à la pratique carpiste, ce qui montre bien que certains pêcheurs ont fait de la carpe leur spécialité. Quand on est carpiste, il faut en effet connaître sur le bout des doigts le comportement de ce poisson, ses périodes d’activité pour pouvoir le trouver plus facilement. Et j’étais loin de m’imaginer que c’était un poisson aussi farouche : en attraper un relève de l’exploit pour un pêcheur débutant !

Quelques conseils d’un initié

Ma maigre expérience me donne donc envie de vous donner quelques conseils si vous voulez tenter l’expérience (et je vous le conseille !). D’abord, les appâts jouent un rôle capital. En fait, la carpe est un poisson assez gourmet, il ne faut donc pas hésiter à les varier car le poisson a tendance à faire la fine bouche. Il faudra donc tester plusieurs textures et goûts pour trouver celui qui les fera mordre à l’hameçon.

Nous avons ainsi pu tester des graînes et des appâts plus naturels comme les fameux asticots qui se sont révélés les plus efficaces lors de ma session. En effet, les carpes ont tendance à moins s’en méfier et peuvent même aller jusqu’à jouer avec, les rendant plus vulnérables à votre ligne.

Autre élément intéressant à prendre en compte : la gestion de la lumière. Les carpes ont tendance à se cacher à l’ombre pour se reposer. Les zones à l’abri de la lumière sont donc à privilégier pour de bonnes prises !

Une expérience à vivre

Vous l’aurez compris, moi qui n’était pas du tout familier du monde de la pêche, j’ai été conquis par cette expérience de pêche à la carpe. C’est un vrai retour à la nature et cette pratique permet vraiment de se sentir proche de l’environnement. En plus, la région de Marseille offre de beaux cadres pour s’initier à ce sport. Si vous voulez tester quelque chose de nouveau et de différent et que vous êtes dans le coin, vous auriez donc tort de vous en priver !

  • TEEZILY T-Shirt Homme La pêche m'appelle, il Faut Que j'y aille - Noir - L
    La pêche m'appelle, il faut que j'y aille
  • La pêche à la baleine - Enfance en Poésie - A partir de 6 ans
Catégories : Sport