Au même titre qu’une voiture, votre scooter doit impérativement être immatriculé. Nous vous expliquons dans cet article toute la marche à suivre pour ce faire.

La carte grise

Depuis 2011, la loi impose que les scooters (et les cyclomoteurs à grosse cylindrée de manière générale) aient leur immatriculation tout comme les voitures. En effet, tout véhicule qui circule sur la route doit pouvoir être identifiable. Si vous faites l’acquisition d’un scooter, vous devez donc entreprendre les démarches nécessaires à son immatriculation et donc obtenir sa carte grise.

Vous devez donc en premier lieu demander le certificat d’immatriculation de votre scooter. C’est une demande qui doit s’effectuer en ligne auprès des services du gouvernement.

Combien ça coûte ?

Le prix d’immatriculation d’un scooter dépend de l’ancienneté de votre véhicule ainsi que de sa cylindrée. Pour un 50m3, vous n’aurez aucun coût à assumer. Pour les plus grosses cylindrées mais en dessous des 125 cm3, c’est la puissance fiscale (CV) qui fera la différence : la moitié du coût d’un CV pour une neuve et un quart si votre véhicule a plus de 10 ans.

Enfin, pour le cas des 125 cm3 et plus, c’est la taxe régionale qui entre en jeu. Comme pour le cas précédent, vous paierez la moitié de cette dernière pour un cyclomoteur neuf et seulement un quart pour une moto ancienne de plus de 10 ans.

Quelles sont les pièces à fournir ?

Les documents que vous devrez fournir dépendent là-aussi de l’ancienneté de votre scooter. Ainsi, pour faire immatriculer un scooter neuf, vous aurez à fournir la notice de description et la facture ou certificat de cession du vendeur et vous acquitter du coût d’immatriculation si nécessaire. Pour un véhicule d’occasion, vous aurez également besoin d’un certificat de cession, mais aussi de l’ancienne carte grise comportant la mention spécifiant que le véhicule est vendu. Si le scooter d’occasion provient d’un autre département que le vôtre, il faudra en plus donner un certificat de situation administrative.

Dans les deux cas, vous aurez aussi à fournir un formulaire Cerfa (différent selon que le véhicule est neuf ou d’occasion) ainsi que les traditionnels justificatifs d’identité et de domicile.

Comment trouver une plaque d’immatriculation à bas prix ?

Si votre scooter est déjà immatriculé mais que vous avez besoin pour une raison ou une autre d’une nouvelle plaque, il existe des solutions à moindre coût pour obtenir une plaque d’immatriculation de qualité. Par exemple, ce site de l’entreprise Cmaplaque vous propose de commander votre nouvelle plaque d’immatriculation homologuée pour votre scooter ou même votre moto ou voiture, à des prix bien au-dessous de ceux des centres automobiles.

Pour votre moto ou scooter, vous pourrez y trouver des plaques PMMA avec bord rainuré, imprimées en haute définition. De quoi vous procurer une plaque d’immatriculation à un prix défiant toute concurrence, tout en vous assurant une bonne tenue dans le temps et une bonne lisibilité, indispensable pour une plaque conforme à la loi française en vigueur.

Catégories : Déplacement urbain